15 novembre 2012

Changer de banque : pourquoi faire ?

Le mouvement lancé par Eric Cantona, proposant aux Français de retirer l'argent de leur banque le 7 décembre 2010 a fait un flop. Retirer l'argent mais pour le mettre où ? Sous le matelas ou dans une autre banque, le projet était flou...
Aux Etats-Unis, une jeune Américaine a lancé un projet similaire sur Facebook, baptisé Bank Transfer Day, et qui a permis en seulement un mois, de faire déplacer 4,5 milliards d'euros des grosses banques aux credit unions, ces banques coopératives dont les membres participent à la gouvernance de la banque (une personne = une voix).

Pourquoi changer de banque ?
Suivant votre produit bancaire, votre épargne est utilisée pour octroyer des prêts (particuliers, entreprises, Etat...) ou pour faire de la spéculation sur les marchés boursiers. En plaçant votre argent dans une banque, vous leur laissez ainsi carte blanche pour l'utiliser.
Les pires banques (BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale) financent entre autres l'armement, l'énergie fossile et nucléaire, les agrocarburants, les grands barrages controversés, les mines... et sont présentes dans de nombreux paradis fiscaux.



Pour en savoir plus sur l'utilisation que fait votre banque de votre argent ou pour calculer l'empreinte carbone de votre épargne, l'ONG Les Amis de la Terre a publié le site www.financeresponsable.org.

Mais plutôt que de cacher vos billets sous le matelas, il existe d'autres solutions :
- placez votre argent sur des produits d'épargne solidaire labellisés Finansol.
- ou encore mieux : ouvrez un compte au Crédit Coopératif ou à la Nef, jugées comme les banques les plus responsables en France.

Une banque responsable : La Nef
D'après l'étude des Amis de la Terre, l'établissement financier le plus "propre" reste la Nef, engagée "dans la gestion responsable et transparente de l’épargne citoyenne en France".
 Fondée en 1988, elle s'engage sur plusieurs points :
- aucun placement en bourse
- aucune implantation dans les paradis fiscaux
- les prêts se font exclusivement pour des projets à vocation sociale, environnementale ou culturelle
- les conseillers ne sont pas commissionnés, et il n'y a pas de bonus ou de stock-options.
- transparence totale avec publication annuelle de tous les prêts professionnels qu’elle octroie.

Seule petite particularité : cet établissement agréé par la Banque de France n'a pas encore de guichets. C'est donc le Crédit Coopératif qui joue le rôle d'intermédiaire. Demandez un RDV dans une des agences du Crédit Coopératif et ouvrez un Compte-chèque Nef et/ou un Livret Nef. Vous bénéficierez des avantages d'une banque classique : chéquier, carte bleue, banque en ligne... et du service clientèle du Crédit Coopératif.

En plus, votre nouvelle banque s'occupera du changement de banque, simple et gratuit.

En Suisse, les pires banques sont UBS et Crédit Suisse. Quittez ces banques spéculatives au profit des banques cantonales, de la Raiffeisen ou encore mieux de la Banque Alternative Suisse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire